• Hôtel Courtoisville - Plage du Sillon

    Hôtel Courtoisville - Plage du Sillon

  • Grand Hôtel de Courtoisville - Plages Saint-Malo

    Grand Hôtel de Courtoisville - Plages Saint-Malo

  • Hôtel Courtoisville - Plage de Saint Malo

    Hôtel Courtoisville - Plage de Saint Malo

  • Plages de Saint Malo et sa Piscine

    Plages de Saint Malo et sa Piscine

Réserver




+ 33 (0)2 99 40 83 83
Âge des enfants
Découvrez
nos coffrets !
Nos Bons
Cadeaux Spa !

Balade à Saint Malo : Circuit N°1

Les Sablons, la Cité d’Alet et le Port Solidor

1-) Fort du Naye

Vestiges d’un fort datant de 1843 qui surveillait à l’origine la passe d’entrée du port avant d’être transformée en écluses en 1931. De 1873 à 1923, un pont roulant conçu par l’architecte malouin Leroyer, glissait sur des rails à l’aide de chaînes, permettant le passage des piétons d’une rive à l’autre des 2 villes.

2-) Digue des Bas-Sablons

Promenade en amphithéâtre le long d’une ancienne anse où se trouvaient des corderies et des chantiers de construction navale. La digue, longue de 750 mètres, est de construction récente. A partir de 1890, des villes ont été construites sur les parcelles libres donnant sur le front de mer. Un café en forme de rotonde fut édifié après la Seconde Guerre mondiale. Vue dégagée sur le Port de Plaisance des Bas-Sablons, la baie 
de Saint-Malo avec le Cap Fréhel à l’extrémité ouest et Saint-Malo intra-muros à l’est. Phare des Bas-Sablons (1865) Ce phare est situé dans l’alignement du phare du Grand Jardin, marquant le chenal d’entrée à Saint-Malo.

♥♥♥ La Cité d’Alet

3-) Rue de la Cité

Anciennes maisons aux n° 11 (1646) et 14 (1713).

4-) Cathédrale Saint Pierre d’Alet

Le plus ancien lieu de culte chrétien de la région dont on découvre les ruines de l’abside de l’édifice pré-roman du 10e siècle. Les vestiges retrouvés d’une église antérieure au 9e siècle ont été dégagés mais le site a révélé également les restes d’un édifice gallo-romain du 4e siècle ainsi qu’un important mobilier archéologique. Accès par la rue Saint Pierre à la promenade de la corniche d’Alet, d’où l’on découvre toute la rade : la baie de Saint-Malo, l’estuaire de la Rance, la cité corsaire, Dinard et toute la côte jusqu’au Cap Fréhel. On croise tout d’abord au dessus de l’anse des Bas-Sablons l’ultime vestige du mur d’enceinte qui entourait l’ancienne Cité d’Alet avant le 13e siècle puis aux différentes pointes des 
tourelles métalliques des postes de tirs des blockhaus construits pendant la Seconde Guerre mondiale et qui portent encore les stigmates causés par les bombardements de 1944. Aux portes de la Rance, la presqu’île de la Cité d’Alet fut le site de la première agglomération : c’est sur cet emplacement que les premiers habitants s’établirent avant le transfert du siège épiscopal en 1145 sur le site actuel de Saint-Malo intra-muros. 
Ici s’élevait la cité gallo-romaine d’Alet, entourée de murs dès le 4e siècle.

5-) Fort de la Cité d’Alet

Forteresse construite en 1759 puis modernisée par l’organisation Todt en 1942, elle comprend dans sa cour intérieure un blockhaus aménagé en musée (Mémorial 39/45, exposition permanente sur la Seconde Guerre mondiale dans la région malouine).

6-) Port Saint-Pierre

Petit port, situé face à Dinard, encadré par la Tour Solidor et la presqu’île d’Alet ; on découvre en son centre un marégraphe (1848) servant à mesurer la hauteur des marées.

7-) Tour Solidor

(Nom dérivé de « Steir » et de « Dor » : porte de la rivière en breton) Situé sur un ancien site gallo-romain, ce donjon triple domine 
l’estuaire de la Rance. A l’origine, la tour fut commencée vers 1369 sur ordre du duc de Bretagne Jean IV afin de contrôler la navigation sur la 
Rance, seul point de passage entre les villes de l’arrière pays et la côte. La tour abrite aujourd’hui un musée consacré aux souvenirs des 
anciens capitaines au long-cours cap-horniers (cartes, maquettes, instruments de navigation…) ; à l’extérieur girouette en forme d’albatros en bois offert par la section Chilienne de l’Amicale Internationale des Cap-Horniers à l’occasion de son dernier congrès en 2003.

8-) Port Solidor

Ancien site de construction navale. Vue sur l’estuaire de la Rance, le rocher de Bizeux (statue de la Vierge) et l’usine marémotrice de la Rance.

▪ Quai Sébastopol : Aux n° 3 et 5, deux anciennes maisons (1684-1685)
▪ Quai Solidor : Au n° 27, ancien hôtel d’armateur.

9-) L’arsenal

L’arsenal créé en 1804, abrite aujourd’hui le Centre administratif des Affaires Maritimes. Dans l’ancienne Cale des Torpilleurs on peut 
découvrir l’Ar Zénith, navire pionnier de la France Libre. Construit en 1939, il a été le premier navire civil à partir pour l’Angleterre le 
lendemain de l’Appel du Général de Gaulle. Il fut classé Monument Historique en janvier 2000.